Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion
L'ancien Forum (fermé)
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles de l'immobilier
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
Retour à la page d'accueil principale I Retour à la page d'accueil Bailleurs
Accédez directement aux forums
Rechercher sur UniversImmo.com
ACTUS

Bailleurs - locataires : la GRL se met en place mais se heurte à des réticences idéologiques


Le 25/1/2010
Imprimer cet Article Envoyer cet Article a un(e) ami(e) Voir nos autres Articles
Imprimer cet Article Envoyer cet Article a un(e) ami(e) Voir nos autres Articles

UI - Actus - 25/1/2010 - Bailleurs - locataires : la GRL se met en place mais se heurte à des réticences idéologiques
Portée par l'UESL - l'organisme fédérateur des collecteurs du 1% logement - depuis 2002, et reprise dans les promesses de campagne des deux principaux candidats de la dernière élection présidentielle en 2007, réaffirmée par l'actuel président de la République, l'idée d'une sécurisation généralisée des propriétaires bailleurs en contrepartie de la disparition du dépôt de garantie et de la caution personnelle n'a cessé d'être combattue en sous-main. La GRL (garantie des risques locatifs) version 2, dont les textes d'application viennent d'être (enfin) publiés, sera-t-elle l'outil de sa mise en oeuvre ? Il faudra l'adhésion des assureurs et des courtiers, mais aussi des propriétaires bailleurs et surtout des administrateurs de biens, qui sont pour le moment le principal canal de diffusion des contrats d'assurance contre les impayés de loyers...
En savoir plus ?
Decouvrez toutes les ressources liées au thème "Gérer mes biens locatifs"
A lire également...
GRL : le gouvernement travaille sur une garantie élargie et obligatoire pour les bailleurs
1/2/2013
L'encadrement des loyers arrive-t-il à contretemps ? - 2
8/9/2012
L'encadrement des loyers arrive-t-il à contretemps ?
8/9/2012
L'encadrement des loyers arrive-t-il à contretemps ? - 3
8/9/2012
Il faut sauver la GRL !
11/12/2010
Les Questions/Réponses
Est-il possible d'établir un bail (location meublée) avec une durée inférieure à 9 mois ?
18/5/2015
Droit du locataire concernant les embellissements intérieurs
18/3/2013
Mon locataire est accusé d'avoir cassé des vitres : dois-je payer ?
15/11/2012
Quelle est la portée exacte de la quittance ?
9/3/2012
Location - Frais de remise en route de la chaudière
14/12/2011
Nos dossiers
Louer à des couples ou des colocataires
2/4/2009
Le régime fiscal de la location non meublée (revenus fonciers)
2/4/2009
Impayés locatifs - du pré-contentieux à l'expulsion
1/9/2003
Nos Fiches Pratiques
Autorisation préalable et déclaration de mise en location
24/1/2019
L’indexation des loyers
15/11/2017
Le dossier de diagnostic technique location complété de deux états au 1er juillet 2017
17/1/2017
Que faire en cas de suspicion d'abandon du logement loué ?
13/10/2016
Charges récupérables ou déductibles ? – Contrat P1- P2- P3 - Chauffage et production d’eau chaude
19/2/2014

De la CLU à la GRL : une idée qui vient de loin



Après de laborieuses négociations entre l'Etat, l'UESL (Union d'économie sociale pour le logement), organisme fédérateur des collecteurs du 1% logement, et les assureurs privés, les textes régissant la "Garantie universelle des risques locatifs" (GRL version 2010) ont été publiés. Longtemps annoncés, trois décrets du 23 décembre 2009 fixent les règles de gestion et de fonctionnement du fonds de garantie, le nouveau cahier des charges auquel seront soumis les contrats d'assurance dans le cadre de la nouvelle GRL, et les modalités de la garantie de l'Etat pour les publics couverts qui n'entrent pas dans le champ normal des activités de l'UESL et du 1% logement.

Le principe de la nouvelle GRL est fondé sur un contrat intitulé "contrat socle" signé entre l'assureur et le bailleur, un financement tripartite des sinistres (assureurs sur les primes perçues, UESL pour les locataires "éligibles" au 1% logement et l'Etat pour les autre locataires couverts par la garantie, et enfin un traitement circonstancié des sinistres, avec "traitement social" et maintien dans les lieux pour les locataires de bonne foi, en attendant un rétablissement de leur situation ou leur relogement dans le parc social.

La nouvelle version entrant en vigueur au 1er janvier 2010 résulte conjointement :

- d'un engagement de campagne du président Nicolas Sarkozy réitérée le 11 décembre 2007 lors d'un déplacement à Vandoeuvre-lès-Nancy, visant à faciliter l'accès au logement locatif privé par la suppression du dépôt de garantie et de la caution personnelle, compensée par une sécurisation généralisée des bailleurs fondée sur une très large mutualisation des risques,

- de la pression des assureurs désireux de reprendre la gestion de cette garantie, l'UESL et l'Etat ne jouant plus qu'un rôle de "réassureur", l'UESL via une de ses émanations, l'APAGL (Association pour l'accès aux garanties locatives), de son côté conservant son rôle dans le "traitement social" des impayés.

Qualifiée désormais d'"universelle", la nouvelle garantie couvre les locations jusqu'à 2.000 euros de loyer mensuel (hors charges ?) à la signature du bail et couvre jusqu'à 70.000 euros d'impayés et frais de recouvrement, et 7.700 euros de détériorations immobilières (3.500 euros pour les meublés).

La nouvelle GRL sera distribuée par les assureurs qui signeront une convention avec l'APAGL ; ceux-ci ne proposeront plus qu'un type de contrat quelque soit le locataire couvert.

Elle vient avec un peu de retard compléter deux mesures résultant des engagements présidentiels : la réduction à un mois du dépôt de garantie et la possibilité pour les locataires de le financer totalement et sans conditions par une avance "Loca-pass " (ou "Loca-pass dépôt de garantie"), et l'interdiction faite désormais par la loi "Boutin" du 25 mars 2009 au bailleur de demander un cautionnement aux candidats locataires autre que le "Loca-pass garantie de loyers", s'il a souscrit une "assurance garantissant les obligations locatives du locataire", ou si le bailleur est une personne morale autre qu'une "SCI familiale" (société civile constituée exclusivement entre parents et alliés jusqu'au quatrième degré inclus), sauf si le logement est loué à un étudiant ne bénéficiant pas d'une bourse de l'enseignement supérieur.

A noter que l'entrée en vigueur de la nouvelle GRL au 1er janvier 2010 s'accompagne de l'arrêt à la même date de la distribution par les organismes collecteurs du 1% logement du "Loca-pass garantie de loyers" pour les locations proposées par les bailleurs privés ; ce dispositif ne sera plus maintenu que pour les bailleurs personnes morales lorsque les logements font l'objet d'une convention avec l'Etat ou avec l'ANAH.

Cet arrêt prématuré prend tout le monde de court ! Permettra-t-elle de donner un coup de fouet à la GRL ou ne fera-t-elle que replonger de nombreux candidats locataires dans la difficulté : ceux ne présentant pas un dossier à toute épreuve, et qui trouvaient dans le "Loca-pass garantie de loyers" un moyen de compléter leurs éléments de solvabilité ! Elle suppose que la nouvelle GRL soit adoptée en masse par les bailleurs privés alors que 100.000 logements privés seulement (sur 5,5 millions) avaient été assurés au moyen de la GRL 1ère version ! Encore faut-il que les assureurs adhèrent majoritairement et que les propriétaires s'y convertissent ; ils ne sont que 20% aujourd'hui à souscrire des garanties loyers impayés (GLI) classiques. Certes, cela fait près d'un million de logements couverts, essentiellement via les administrateurs de biens.

Si les assureurs transforment rapidement ces contrats en contrats de GRL et font la promotion de la nouvelle formule, l'objectif affiché par l'APAGL de 400.000 logements couverts fin 2010 et 2 millions à un horizon de 3 à 5 ans n'est pas hors d'atteinte, mais ce n'est pas gagné d'avance...


Une opposition idéologique



Depuis la "CLU" (Couverture logement universelle) prônée par la gauche en 2002, l'idée d'une garantie universelle des bailleurs rencontre l'hostilité des milieux conservateurs, exprimée par l'UNPI (Union nationale de la propriété immobilière), union de chambres départementales ou régionales de propriétaires revendiquant plus de 200.000 propriétaires, en général bailleurs de plusieurs logements.

Avec des nuances toutefois : en 2007 la même UNPI qui avait "massacré" la CLU réclamait une Garantie universelle, mais à condition qu'elle soit généralisée à tous les propriétaires (donc obligatoire), et financée aussi - pour le principe - par une cotisation prélevée sur les locataires.

Aujourd'hui, après avoir conclu en 2008 une convention avec l'APAGL pour faciliter l'adoption de la première GRL par ses adhérents, l'UNPI semble avoir oublié cette demande et tire à nouveau à boulets rouges sur la nouvelle GRL : elle la considère peu utile, car dans les secteurs tendus les bailleurs n'en n'ont pas besoin pour trouver des candidats, et dans les secteurs peu tendus les locataires peuvent aussi plus facilement trouver un logement dans le parc public, ce qui lui fait dire que "la GRL ne sera efficace que là où elle est inutile"...

Autre argument sans justification chiffrée : la GRL va exploser en vol, et ce n'est pas le moment d'augmenter les déficits...

Mais surtout l'UNPI reproche au dispositif de de ne pas faire contribuer le locataire alors que selon elle, "c'est lui qui bénéficie de la garantie", affirmant même que cette conception "repose sur un fondement immoral" ! Erreur de raisonnement révélatrice, car en fait dans l'appréciation de ces propriétaires, la garantie contre les impayés est de nature à inciter les locataires à considérer qu'ils peuvent se dispenser de payer leur loyer. "Il est tout à fait anormal de faire supporter l’essentiel du financement de la GRL par le bailleur, alors que c’est le locataire qui est assuré et qui va bénéficier du contrat", peut-on lire en toutes lettres dans le communiqué de la fédération.

Cet argument de la "déresponsabilisation" du locataire par l'effet d'une garantie n'est pas, il est vrai, l'apanage des chambres de propriétaires, il est repris par une partie des administrateurs de biens et il était exprimé encore en décembre au congrès de l'UNIS, leur premier syndicat professionnel. En toute contradiction avec l'expérience dont eux-mêmes peuvent témoigner : la "garantie loyers impayés" classique (GLI) existe depuis près de trente ans, elle couvre près d'un million de logements et il ne lui a jamais été reproché de déresponsabiliser les locataires !

A noter que l'autre grand syndicat professionnel d'administrateurs de biens, la FNAIM (Fédération nationale de l'immobilier) a fait le chemin inverse : après avoir violemment critiqué la GRL 1ère version, elle admet aujourd'hui ouvertement sa nécessité sociale et encourage ses adhérents à la distribuer...


La déresponsabilisation : un argument qui ne tient pas



Loin d'être le fait de cigales irresponsables, les impayés sont de plus en plus majoritairement causés par des accidents économiques : selon l'APAGL, qui traite les impayés de la GRL 1ère version, et qui continuera à traiter ceux des locataires à contrat de travail précaire ou à taux d'effort supérieur à 28%, 30% des impayés soumis surviennent après une perte d'emploi et 25% suite à une diminution de ressources ou de prestations ; et dans les 45% restants, les accidents de la vie tiennent une part importante : séparations, maladie.

Du coup, le traitement "social" des impayés est inévitable, et constitue, comme le savent les services de recouvrement professionnels, la solution la plus efficace pour les propriétaires : il permet au mieux de mettre en place des dispositions qui permettront au locataire de passer un cap difficile et de revenir à une situation de compte normale, et au pire de mettre en place une solution de relogement. Au demeurant, 50 à 60% seulement des dossiers traités par APAGL suivent ce processus, s'appuyant sur le réseau des CIL collecteurs du 1% qui peuvent assurer une prestation de proximité et qui peuvent jusqu'à un certain point disposer de contingents réservés dans le parc géré par leurs filiales HLM.

Contrairement à ce qui a été dit ici et là, et qui inquiète les propriétaires, le maintien dans les lieux dans ce cas n'est envisagé que pour une période d'un an maximum. Au delà, et aussi dans le cas où le locataire défaillant ne coopère pas ou que sa situation est irrémédiablement compromise (40% des dossiers), le traitement de l'impayé suit le processus judiciaire classique, n'ayant jamais été question, pas plus avec la GRL qu'avec la GLI depuis trente ans qu'un locataire soit laissé en place et qu'on lui permette de loger sans payer sans rien entreprendre !

- A lire : notre fiche pratique « Garantie universelle des risques locatifs (GRL) version 2010»

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Des réponses à vos questions !!!

Pour estimer la valeur d'un appartement ou d'une maison à la vente ou à la location consultez : l'Argus du logement
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
UniversImmo.com
Pour apporter un commentaire à cet Article, cliquez ici !
Les 5 avantages à acheter un bien immobilier dans le neuf
Vous avez le projet d'acheter un appartement ou une maison ? Vous hésitez entre un achat dans l'ancien ou dans le neuf ?Retrouvez un large choix de programmes immobiliers neufs sur Superimmoneuf.com et découvrez ici les 5 avantages d'un achat dans le neuf.
Lire...


Encadrement des loyers à Paris : le loyer qu'on vous propose est-il conforme?
Comment calculer le plafond applicable, que faire si le loyer proposé dépasse le plafond, le complément de loyer éventuellement demandé est-il justifié? Nous vous aidons à répondre à ces questions dans un dossier détaillé, et plus s'il le faut...
Lire...


Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Actualité et veille juridique : découvrez la
lettre du professionnel immobilier
!



Droit de réponse !!!
Vos remarques et suggestions
1 article, 1 livre ou 1 info à nous signaler ?
1 expérience à faire connaître ?

Faire connaître ce site à un(e) ami(e)?


Notre Ethique
Nos Garanties


achat immobilier acquéreur immobilier acte authentique administrateur de bien AFU et AFUL agence immobilière agent immobilier aides au logement annexion de parties communes annonces immobilières appartement article 17c article 20 article 24 article 25 article 26 article 42 ascenseur ASL assainissement assemblée générale association syndicale assurance audit énergétique bail bail commercial bailleur bâtiment bénéfice industriel et commercial (BIC) Besson boîte aux lettres Borloo budget prévisionnel cadastre cahier des charges carnet d'entretien immeuble Carrez caution certificat d'économie d'énergie (CEE) Censi-Bouvard charges locatives charges récupérables colocation combles commission d'agence commission compromis de vente compte bancaire séparé comptes concierge condition suspensive congé conseil syndical contrat de syndic copropriétaire copropriété crédit immobilier détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) défiscalisation dégât des eaux Demessine dépôt de garantie détecteur de fumée diagnostic dossier de diagnostic technique dommages-ouvrage diagnostic de performance énergétique (DPE) droit de préemption Duflot économie d'énergie éco-prêt à taux zéro éco-PTZ employé d'immeuble encadrement des loyers entretien d'immeuble étanchéité état des lieux expertise expert judiciaire fenêtre feuille de présence fiscalité immobilière foncier fonds de prévoyance fonds de roulement fonds travaux Forum fuites garantie financière garantie loyers impayés gardien gestion locative gestionnaire d'immeuble Girardin Grenelle garantie des risques locatifs (GRL) honoraires Hypothèque immeuble neuf immobilier immobilier ancien immobilier neuf impayés locatifs incitation fiscale indemnité d'assurance indemnité d'occupation indices de révision des loyers IRL les charges - le budget Lienemann location location meublée logement loi 89 lotissement loueur en meublé non professionnel (LMNP) loueur en meublé professionnel (LMP) loyer majorité mandat mandat de gestion marché immobilier meublé mitoyen niches fiscales offre d'achat parties communes peinture au plomb permis de construire permis de construire plan comptable plus-value préavis réduit président prêt à taux zéro (PTZ) prêt immobilier privilège procès verbal promesse de vente PTZ+ questionnaire notaire quorum ravalement RCP règlement de copropriété rénovation rénovation thermique rentabilité résolution revenus fonciers Robien RT 2005 RT 2012 saturnisme valeur locative Scellier SCI secrétaire de séance servitude SHOB SHON sinistre société civile subvention surface de plancher surface habitable syndic syndicat des copropriétaires taxe d'habitation taxe foncière termite toiture - terrasse transaction travaux unanimité vendeur immobilier vente immobilière VMC


 
Accueil I Copropriétaires I Bailleurs I Locataires I Actualité I Revue de Presse I Dossiers I Lexique I Guide Technique I Fiches Pratiques I Forums
Site pour les professionnels UniversImmo-Pro.com
I Partenaire formation d'Afpols

Copyright © 2000-2019 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés - n°Commission paritaire 1122 W 90656.
Informations légales I Conditions générales de vente I Votre publicité sur Universimmo.com I Contactez nous